Transport

[Sondage] : La gestion du transport de plus en plus stratégique

Par Guillaume Trecan | Le | Route et fer

supply chainUn sondage réalisé par l’éditeur de solutions de gestion de la logistique Descartes auprès 285 participants, professionnels du transport et de la logistique révèle l’importance croissante qu’ils accordent à la gestion du transport et les investissements qu’ils programment potransportsuur améliorer son pilotage.

[Sondage] : La gestion du transport de plus en plus stratégique
[Sondage] : La gestion du transport de plus en plus stratégique

Selon cette étude de l’éditeur Descartes, les professionnels du transport et de la logistique qui considèrent la gestion des prestations transport comme un avantage concurrentiel majeur atteint un sommet en 2022, avec près d’un tiers de suffrages contre 18 % en 2018. Un résultat peut-être dû aux sommets également atteints par deux sujets de préoccupation propres au transport, les problèmes capacitaires (48 %) et ceux des pénuries de chauffeurs (49 %). Si l’on rajoute le coût du transport (31 %) et celui des carburants (25 %) qui bondit de la 11e place à 4e place des préoccupations en matière de transport, on comprend aisément que le sujet gestion du transport monte dans la liste des priorités de ces professionnels.

Les performances financières des entreprises accordant une importance stratégique à la gestion du transport sont meilleures. - © D.R.
Les performances financières des entreprises accordant une importance stratégique à la gestion du transport sont meilleures. - © D.R.

Sous un angle plus positif, le sondage de Descartes met en exergue le lien entre la prise en compte des enjeux de transport et la performance des entreprises. Ainsi, les entreprises de la catégorie « avantage concurrentiel majeur » ont deux fois plus de chances de connaître une croissance annuelle supérieure à 15 % que celles qui estiment que la gestion du transport n’est pas importante.

Les courbes des performances financières et de l’importance accordée au transport ne sont d’ailleurs pas loin de se superposer. Il est en effet tentant de faire un parallèle entre les deux lorsque l’on constate que la proportion d’entrepreneurs du transport et de la logistique qui considèrent la gestion du transport comme un mal nécessaire (10 %) est proche de ceux dont les performances financières sont inférieures à la moyenne (5 %). La même proximité se retrouve entre les professionnels du transport et de la logistique dont les performances sont supérieures à la moyenne et ceux pour qui la gestion du transport est un outil de différenciation vis-à-vis des clients.

La proportion d’entreprises attendant une croissance supérieure à +15 % n’a jamais été aussi forte. - © D.R.
La proportion d’entreprises attendant une croissance supérieure à +15 % n’a jamais été aussi forte. - © D.R.

En dépit d’une conjoncture économique difficile, l’année 2022 pourrait sourire à plusieurs professionnels du transport et de la logistique. La proportion de ceux qui envisagent une croissance supérieure à 15 % n’a jamais été aussi haute : ils étaient 13 % en 2018 ; 16 % en 2019 ; 20 % en 2020 ; 26 % en 2021 et 29 % en 2022.

Les modules de suivi de la livraison sont les plus recherchés en 2022. - © D.R.
Les modules de suivi de la livraison sont les plus recherchés en 2022. - © D.R.

Une partie du bénéfice de ces bonnes performance va rejaillir sur les outils de pilotage propres à donner de la fiabilité dans le pilotage du transport. La proportions nombre de participants à l’étude annonçant une augmentation de leurs investissements dans des outils digitaux liés au transport (47 %) n’a jamais été aussi important qu’en 2022. Ces investissements iront principalement vers des modules de suivi des livraisons (52 %), de recherche de transporteurs (41 %), de gestion des commandes (38 %) et de communication avec les transporteurs (32 %).

Transférer cet article à un(e) ami(e)