Stratégie supply

Poltronesofa : « La fonction logistique a beaucoup gagné en importance en 2022 »

Par Guillaume Trecan | le | Rh

La directrice des ressources humaines du fabricant italien de canapés, Raphaële Kaba explique comment le groupe entend renforcer sa fonction supply chain pour accompagner l’ouverture d’une vingtaine de magasins par an en France.

Poltronesofa : « La fonction logistique a beaucoup gagné en importance en 2022 »
Poltronesofa : « La fonction logistique a beaucoup gagné en importance en 2022 »

Quels sont vos besoins en termes de recrutement, en particulier au niveau de la logistique ?

Poltronesofa est une entreprise italienne présente dans quatre pays : Italie, France, Belgique et Suisse. Nous disposons de 160 magasins en Italie, une dizaine en Belgique et en Suisse et actuellement 88 en France, où nous avons pour ambition d’en ouvrir une vingtaine par an. L’équipe de direction France s’est mise en place en 2019 : direction générale, juridique, ressources humaines, production, ainsi que logistique. Nous sommes actuellement 500 collaborateurs en France, sur un effectif groupe de 1 600 personnes et nous devons a minima ouvrir quatre-vingt nouveaux postes par an. Actuellement 50 postes sont à pourvoir. La responsable logistique qui nous a rejoint en 2019 est accompagnée par un assistant et le département logistique doit croître au fur et à mesure de notre développement.

Nous souhaitons développer le département logistique pour accompagner notre ambition de 160 magasins

Quel est le rôle du département logistique France ?

L’équipe France gère la logistique dernier kilomètre. La logistique amont et production est basée en Italie. Les clients de Poltronesofa achètent des canapés personnalisables fabriqués sur demande avec des délais allant de huit à douze semaines. Nos usines se trouvent dans le nord de l’Italie pour les canapés aux revêtements en tissu et dans les Pouilles pour les revêtements en cuir. Les canapés sont ensuite distribués en France directement chez les clients, avec une vingtaine de transporteurs qui couvrent toutes les régions.

Nous souhaitons développer le département logistique pour accompagner notre ambition de 160 magasins. Nous devons améliorer notre stratégie (revue des contrats, des tarifications, des process…). Si aujourd’hui notre responsable logistique est l’interlocuteur de nos transporteurs, accompagné par un assistant afin de pouvoir s’impliquer au maximum sur le terrain, le volume nous l’imposera. Nos canapés étant personnalisables, le SAV peut nécessiter des reprises de produits et des flux logistiques supplémentaires coûteux et lourds à gérer.

Nous avons rencontré des candidats performants sur la partie stratégie, d’autres sur la partie opérationnelle, rarement sur les deux

Rencontrez-vous des difficultés pour mener à bien vos recrutements dans la logistique ?

Recruter sur ces besoins s’avère en effet assez complexe parce qu’il faut être capable d’être à la fois compétent sur les process, sur la stratégie et sur l’opérationnel. Aujourd’hui, il faut pouvoir gérer des relations parfois complexes avec nos sites en Italie et les transporteurs en France. Nous avons rencontré des candidats performants sur la partie stratégie, d’autres sur la partie opérationnelle, rarement sur les deux. La fonction requiert à la fois de la créativité et une capacité à gérer des relations avec le siège qui nécessite beaucoup de patience. La culture italienne de l’entreprise, incarnée par son PDG et fondateur, est empreinte de méticulosité et implique une vision des priorités parfois en contradiction avec notre envie d’accélérer pour servir nos objectifs de développement.

L’évolution de la marque employeur de Poltronesofa peut-elle vous aider à atteindre vos objectifs en termes de recrutement ?

Nous avons édité l’an dernier des vidéos pour promouvoir les fonctions du siège, qui ne sont pas celles auxquelles on pense spontanément pour une marque de retail. Nos efforts commencent à payer et les candidats que nous recevons en entretien connaissent mieux notre marque. Il ne s’agit d’ailleurs pas seulement de rejoindre une marque, mais de mettre ses compétences au service d’un projet de développement. Nous ne mettons pas uniquement en avant notre enseigne, mais aussi notre projet.

Nous ne mettons pas uniquement en avant notre enseigne, mais aussi notre projet

Le développement d’outils digitaux est-il un axe sur lequel vous misez, en parallèle des recrutements, pour développer la fonction supply chain ?

Plus d’outils permettrait en effet de produire de l’analyse. Mais, même si la fonction logistique a beaucoup gagné en importance en 2022, nous devons prioriser l’affectation de nos budgets.

Pourquoi en 2022 ?

Après avoir structuré le commerce, les finances et le RH, nous nous attelons à la logistique et au service technique. Qui plus est, les bases existantes en logistique sont à repenser puisqu’elles sont devenues désuètes : le SAV ; les contrats avec les logisticiens ; l’inflation tarifaire et notamment des prix du gazole ; la nouvelle loi Anti-Gaspillage pour une Économie Circulaire (Agec), qui nous impose de reprendre les canapés usagers… tous ces éléments nous ont fait prendre conscience que la logistique est partie prenante de la stratégie, autant en ce qui concerne de nos relations clients que nos performances financières.

Transférer cet article à un(e) ami(e)