Stratégie supply

Amazon s’appuie sur la VAE pour diplômer ses préparateurs de commandes

Par Guillaume Trecan | le | Rh

Une première promotion de 42 agents de maîtrise vient d’être diplômée lors d’une cérémonie organisée sur la plateforme de Brétigny-sur-Orge. En 2022, plus de 300 autres collaborateurs intègrent ce dispositif de formation qui débouche sur un certificat reconnu par l’état.

Amazon s’appuie sur la VAE pour diplômer ses préparateurs de commandes
Amazon s’appuie sur la VAE pour diplômer ses préparateurs de commandes

En 2021, le géant du e-commerce Amazon a recruté dans son entité logistique en France plus de 4 000 personnes en CDI sur un effectif total de 12 500 personnes. Cette année, plus de 3 000 nouveaux collaborateurs vont rejoindre l’un des trente centres logistiques du groupe en France. Pour le directeur des ressources humaines d’Amazon Logistique France, Jon Scott, cette dynamique ne peut fonctionner sans épouser l’ambition du groupe de se positionner comme « le meilleur employeur au monde ».

Jon Scott, DRH Amazon Logistique France. - © Amazon
Jon Scott, DRH Amazon Logistique France. - © Amazon

Avec l’Ecole Amazon, nous formons nos salariés, mais un grand nombre d’entre eux n’a jamais eu accès à des formations qualifiantes, certifiantes ou diplômantes

Pour cela, les 140 collaborateurs de la direction des ressources humaines conduites par Jon Scott s’efforcent notamment de faire monter en compétences les salariés du groupe. « Notre société vise le développement de ses collaborateurs », confirme le DRH d’Amazon Logistique France qui a conclu un accord de partenariat avec l’Afpa pour permettre aux agents de maîtrise non diplômés de voir leur qualification reconnue par la VAE (validation des acquis de l’expérience) par un certificat de préparateur de commandes. « Avec l’Ecole Amazon, nous formons nos salariés, mais un grand nombre d’entre eux n’a jamais eu accès à des formations qualifiantes, certifiantes ou diplômantes. C’est un manque et c’est quelque chose que nous voulions leur rendre », explique Jon Scott.

400 collaborateurs en liste d’attente

La collaboration avec l’Afpa a été lancée en 2019 avec un premier groupe test de 17 personnes sur le site de Lauwain-Planque (59), après six mois de co-création du programme de formation. Elle a connu un coup d’arrêt dû au Covid, avant d’être relancée à l’automne 2021 sur les sites de Montélimar, Chalon sur Saône et Bretigny-sur-Orge. Une cérémonie de remise de diplômes y était organisée le mardi 31 mai pour une première promotion de 42 diplômés. Le dispositif doit prendre de l’ampleur cette année, avec 300 personnes qualifiées pour participer à cette VAE (sur 359 candidats) et déjà 400 autres collaborateurs en liste d’attente. Cette initiative devrait par ailleurs être reproduite en Italie, puis en Espagne.

Par le passé, des possibilités de VAE avaient déjà été mises à disposition des salariés, en positionnant sur site des professionnels de la formation. « Mais les personnes qui venaient en bénéficier étaient des gens qui avaient déjà un bac, un DUT ou un BTS », note Jon Scott qui remarque que s’engager dans une telle démarche à titre personnel implique un niveau d’engagement qui exclut une part importante des salariés.

Une co-création où l’Afpa trouve son intérêt

Cette formation consiste en un certificat de qualification professionnel délivré à l’issue de quatre semaines (17 jours) de cours théoriques et pratiques, incluant par exemple, pour ceux qui en sont dépourvus, une formation CACES. Fruit d’un travail de co-création avec Amazon, cette VAE présente aussi un intérêt évident pour l’Afpa. « Quand on travaille dans la logistique chez Amazon, on a la chance de travailler à la pointe de la logistique. En tant qu’organisme de formation qui a la responsabilité de la conception des diplômes de formation professionnelle pour le ministère du travail, cela nous permet de rester à jour sur les grandes tendances », reconnait Guillaume Letzgus, directeur du développement solutions entreprise de l’Afpa.

Informés de l’existence de cette VAE sur l’application maison Atoz, les heureux diplômés ont été recrutés, parmi une cinquantaine de candidats, sur la base du volontariat parmi des agents ayant au moins un an d’ancienneté passé par les métiers de la préparation de commandes et la logistique, des profils polyvalents connaissant au moins deux process dans l’entreprise. Autre condition sine qua non, voir au moins un an d’ancienneté dans l’entreprise.

Ambition pour l’Ecole Amazon : devenir un CFA

Pour aller plus loin, la DRH d’Amazon Logistique France envisage de faire reconnaître son université interne comme CFA (Centre de formation d’apprentis) pour donner un caractère officiel aux diplômes et certificats qu’elle délivre.

Les agents de maîtrise représentent l’essentiel de notre population. Dans notre organisation, la base est large, mais elle n’est pas étanche 

Elle travaille également à mettre en place des VAE pour ses agents de maîtrise et ses managers de premier niveau. Un moyen de leur de permettre de crever le plafond de verre qui les séparent des postes d’encadrement. « Les agents de maîtrise représentent l’essentiel de notre population. Dans notre organisation, la base est large, mais elle n’est pas étanche », affirme Jonathan Scott, dont les équipes planchent avec l’Afpa sur une VAE pour des titres T2 (niveau bac) de manager de premier niveau dans la logistique, destinés aux chefs d’équipe. La cause ne semble pas perdue si l’on considère que 75 % des agents de maîtrise d’Amazon Logistique France ont commencé comme préparateurs de commandes.

Historiquement, Amazon est une entreprise très focalisée sur le client pour qui il est temps, à présent, de passer à une dynamique sociétale 

« Historiquement, Amazon est une entreprise très focalisée sur le client pour qui il est temps, à présent, de passer à une dynamique sociétale », revendique Jon Scott, qui développe une politique d’accompagnement de ses salariés tous azimuts. Plusieurs mesures visent bien sûr à réduire les nuisances : mises en place d’outils de préhension, présence d’un assistant social sur tous les sites deux jours par semaine, création d’une ligne téléphonique d’assistance d’urgence sociale, juridique et psychologique.

Le leader du e-commerce oriente également ses efforts pour accroître la part de femmes dans ses métiers, grâce à un programme de mentorat qui a déjà permis de faire passer la part des femmes dans l’entreprise à 47 % et plus de 40 % dans les fonctions d’encadrement. L’objectif étant d’atteindre la parité.

Transférer cet article à un(e) ami(e)