Logistique

Après les Etats-Unis et les Pays-Bas, Staci élargit sa surface en Italie

Par Guillaume Trecan | le | Logisticien

En faisant l’acquisition de Base Logistic, implanté aux Etats-Unis et aux Pays-Bas l’an dernier, Staci est monté à prés de 500 millions d’euros de chiffre d’affaires. Cette fois, avec les deux autres entrepôts de Full Service totalisant 16 000 mètres carrés, le logisticien prend pied à Rome.

L’entrepôt de Full Service, acquis par Staci Italia. - © D.R.
L’entrepôt de Full Service, acquis par Staci Italia. - © D.R.

A l’issue de cette acquisition, Staci Italia va augmenter d’un tiers environ la surface initiale rachetée. En effet, l’un des deux entrepôts, qui était loué, va être abandonné au profit d’une nouvelle location d’environ 12 000 mètres carrés à Rome. Une quarantaine de nouveaux salariés rejoint le groupe et jusqu’à 80 en comptant les intérimaires qui renforcent l’équipe lors des pics d’activité. « L’avantage de cette acquisition est qu’elle nous implante à Rome, où existe un important potentiel de développement. Nous allons d’ailleurs baser un commercial à Rome pour y développer l’activité », explique le PDG de Staci, Thomas Mortier. En 2010, lors de l’ouverture de Staci Italia, la société faisait un million et demi de chiffre d’affaires. Avec cette acquisition, cette filiale passera à 20 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Une croissance externe à + 25 % du chiffre d’affaires

Au total, Staci a réalisé 492 millions d’euros de chiffre d’affaires, en comptant notamment une autre opération de croissance externe beaucoup plus importante, le rachat de Base Logistic en mars 2021, qui représentait 120 millions d’euros de chiffre d’affaires. Cette société, basée aux Pays Bas et aux Etats-Unis, travaille essentiellement sur du fret forwarding international, de la logistique de pièces détachées et de produits de santé. Au total, Staci compte désormais près de 700 000 m2 d’entrepôts sur 62 sites en Europe et aux Etats-Unis.

« Nous allons dépasser les 500 millions d’euros l’année prochaine », promet Thomas Mortier, qui cite notamment comme vecteur de croissance la téléphonie, l’e-commerce, en particulier aux Etats-Unis. « La société que nous y avons implantée fin 2019 va dépasser en 2022 les 20 millions d’euros de chiffre d’affaires. Nous avions un premier entrepôt à New York et nous en ouvrons un deuxième à Reno dans le Nevada », précise le président de Staci qui, sur ses 2 500 collaborateurs, en a recruté 250 l’an dernier.

Nous développons de plus en plus nos prestations de Order to Cash. La capacité de Staci d’encaisser le client final, de faire du recouvrement est en fort développement 

« Nous développons aussi de plus en plus nos prestations de Order to Cash. La capacité de Staci d’encaisser le client final, de faire du recouvrement est en fort développement », poursuit Thomas Mortier. Pour aller plus loin dans cette catégorie de services, Staci va en effet lancer une nouvelle plateforme e-commerce déjà déployée auprès de cinq grands clients. Avec des fonctions de place de marché, cette plateforme est susceptible d’élargir le spectre de fournisseurs pour nos clients », avance Thomas Mortier. Cette plateforme a été développée en interne, avec un nouveau DSI, spécialiste du digital, Gauthier Ehrhard intégré il y a trois ans.

Transférer cet article à un(e) ami(e)