Solutions et techno

Gaussin et Lhyfe s’associent pour faire rouler la logistique à l’hydrogène

Par Guillaume Trecan | Le | Equipement

Le constructeur de véhicules et le producteur d’hydrogène vert viennent de rendre public une lettre d’intention en vue d’un partenariat technologique et commercial visant à développer des véhicules évoluant à l’hydrogène vert pour des sites logistiques, portuaires et aéroportuaires.

Christophe Dubruque (Lhyfe) et Jean-Claude Bailly (Gaussin). - © D.R.
Christophe Dubruque (Lhyfe) et Jean-Claude Bailly (Gaussin). - © D.R.

Le fabricant de véhicules de manutention à hydrogène, Gaussin, a trouvé un partenaire de poids en s’associant avec le producteur d’hydrogène vert Lhyfe. Les deux sociétés s’associent pour développer une solution combinant les véhicules à hydrogène de Gaussin et l’hydrogène vert de Lhyfe.

En mai dernier, la startup nantaise Lhyfe, créée en 2017 et qui produit de l’hydrogène issu de l’électrolyse de l’eau à partir d’électricité renouvelable, a levé 200 millions d’euros, lors de son introduction en bourse. Sur son site basé sur la côte vendéenne, alimenté par son propre parc éolien, Lhyfe parvient à produire depuis un an 300 kg d’hydrogène, vert grâce à une capacité d’électrolyse de 0,75 mégawatt. Fort de sa dernière levée de fonds, la startup ligérienne prévoit de tripler ses capacités de production en 2023.

Un tremplin pour Lhyfe dans la logistique

Le partenariat technologique, se double d’une dimension commerciale. Lhyfe revendique « un pipeline commercial représentant une capacité totale de production installée de 9,8 GW à l’horizon 2030 ». La startup compte déjà parmi ses clients le groupe Lidl, auquel il livre 75 kg d’hydrogène vert par jour pour les 98 engins de manutention de son site de Carquefou (44). Pour la Deutsche Bahn, ce sont pas moins de 190 kg d’hydrogène verts qui seront livrés chaque jour pour alimenter les trains que l’opérateur ferroviaire allemands envisagent de faire rouler à l’hydrogène vert.

Gaussin va quant à lui pouvoir permettre à Lhyfe de développer ses projets dans le secteur de la logistique, où son savoir-faire en matière d’hydrogène a été particulièrement reconnu cette année.

Cet accord s’inscrit pour Gaussin dans une politique de partenariats qui l’a vu dernièrement se rapprocher du spécialiste des systèmes de piles à combustible à hydrogène, Symbio, une co-entreprise entre Forvia et Michelin. Dans le domaine portuaire avec Siemens Logistics, Bolloré Ports et dans le domaine de la logistique avec ST Engineering et UPS. En octobre 2021, Gaussin s’est aussi associé avec le fabricant de bornes d’avitaillement HRS qui a pris une participation de sept millions d’euros au capital de Gaussin.

 

Transférer cet article à un(e) ami(e)