Solutions et techno

DC Brain lève 5 M d’€ pour ouvrir des bureaux européens début 2023

Par Guillaume Trecan | le | It

Le spécialiste de la modélisation des flux complexes, qui a décidé fin 2020 de s’orienter résolument vers la supply chain, après avoir commencé dans l’énergie, va tenter sa chance à l’international, fort d’une nouvelle levée de fonds. A cette occasion un fonds britannique et un fonds allemands entrent dans son tour de table.

DC Brain lève 5 M d’€ pour ouvrir des bureaux européens début 2023
DC Brain lève 5 M d’€ pour ouvrir des bureaux européens début 2023

Cinq fonds abondent la levée de cinq millions d’euros que DC Brain vient de révéler, trois investisseurs qui étaient au côté de la société depuis 2018, Aster Capital, le Fonds Ville de Demain de BPIFrance et EIT InnoEnergy (bras financier de la Commission Européenne) et deux nouveau investisseurs : le fonds allemand Statkraft Ventures et le fonds britannique Breed Reply. « Nous voulions avoir des fonds internationaux à bord et ces deux fonds ont en plus une culture industrielle et une connaissance de la conduite du changement et de la complexité du traitement des données dans cet environnement », se réjouit Benjamin de Buttet, directeur des opérations et co-fondateur de la société.

Avec aujourd’hui 25 personnes, DC Brain va profiter de cette levée de fonds pour doubler son effectif dans les douze prochains mois. « Cette levée a pour objectif de confirmer la traction que nous connaissons en France et de commencer à tester l’international », explique Benjamin de Buttet, qui affiche pour ambition de « devenir d’ici 2025 un des leaders européens de l’analytics appliqué au monde de la supply chain ».

85 % du chiffre d’affaires sur la supply chain

Pour cette startup spécialisée dans la modélisation de réseaux de flux complexes, partie initialement avec des clients du monde de l’énergie, la page est clairement tournée, étant donné que la supply chain représente actuellement 85 % de son chiffre d’affaires. « Nous continuons à avoir un peu de traction dans l'énergie et nous accompagnons nos clients, mais c’est un secteur où les cycles de décision sont très longs et, fin 2020, nous avons décidé de concentrer nos efforts et nos investissements sur la supply chain où les choses vont beaucoup plus vite et qui vit en ce moment une véritable révolution », explique Benjamin de Buttet.

Notre solution permet de digitaliser les fonctions de planification et donc d’optimiser in fine l’ensemble des coûts liés à la supply chain 

La croissance de DC Brain, qui revendique un doublement de son chiffre d’affaires (sans encore le communiquer) tous les ans depuis 2017, devrait donc être portée dans les mois à venir par des acteurs du transport, de l’intra logistique et des chargeurs. « Notre solution permet de digitaliser les fonctions de planification et donc d’optimiser in fine l’ensemble des coûts liés à la supply chain », vante le directeur des opérations, qui cite comme autre axe de valeur de la solution la modélisation et l’estimation des coûts CO2.

100 % de croissance par an depuis 2017

Avec les fonds qu’ils viennent de lever, les dirigeants de DC Brain entendent se projeter à l’international, où ils ont déjà commencé à agir, via des apporteurs d’affaires ou certains de leurs clients, en particulier au Bénélux et dans la péninsule ibérique. Cela lui permet de tester le marché, avant, dans un deuxième temps, d’implanter des établissements avec des fonctions commerciales puis des fonctions de delivery, éventuellement exercées par des partenaires. « Nous voulons rester sur un positionnement d’éditeur de logiciel, nous cherchons donc des partenaires pour nous aider sur les aspects Professional Services et Delivery », précise Benjamin de Buttet. Les premières implantations commerciales devraient être ouvertes début 2023. L’Allemagne, pays de l’un des deux nouveaux investisseurs, Statkraft Ventures, est également dans le viseur des fondateurs de DC Brain.

En grandissant, nous devons aussi changer de type de sociétés et mettre en place des process

« En grandissant, nous devons aussi changer de type de sociétés et mettre en place des process », reconnait Benjamin de Buttet, qui entend notamment structurer un pôle Customer Success Manager, après la désignation de Philippe Clopeau sur ce poste créé en avril dernier et un pôle marketing derrière la nouvelle directrice de DC Brain qui prendra ses fonctions en août. Un troisième pôle de management consacré au développement international doit rapidement voir le jour.

Pour accompagner cette nouvelle structuration, il pourra notamment s’appuyer sur certains membres du conseil de DC Brain, comme Vianney Airaud, ancien directeur commercial France de Microsoft.

Une version dédiée aux chargeurs en test

« Notre outil est aujourd’hui parfaitement déployé sur les verticales transports et intralogistique et nous finalisons la release de la version pour les chargeurs. Elle est déjà en test chez de premiers clients. En parallèle, nous allons continuer à travailler sur ce qui fait notre force : un outil de planification simple, avec une ergonomie très avancée et un moteur d’optimisation très puissant », explique Benjamin de Buttet. Pour approfondir cette position, DC Brain a d’ailleurs passer un partenariat avec l’Université Paris Saclay et va consacrer près de la moitié de ses recrutements à venir à la R&D.

Une nouvelle annonce doit intervenir dans deux semaines avec la révélation publique d’un grand partenariat à l’international et un peu plus tard, la présentation de deux grands clients à industriels sur des périmètres internationaux pour DC Brain.

Transférer cet article à un(e) ami(e)