Solutions et techno

Une brique digitale dans l’unification de la supply chain de Bouygues Construction

Par Guillaume Trecan | le | It

Après avoir regroupé ses logisticiens dans une structure unique reliée au sourcing, en 2019, le GIE Bouygues Construction Purchasing a déployé l’an dernier la plateforme collaborative de gestion de la supply chain Winddle qui permet de déployer un process unique et apporte de nouvelles capacités d’analyse et de pilotage à la supply chain groupe.

Bouygues Construction a unifié une équipe de 45 experts logistique au service des chantiers. - © (C)2012 Yves Chanoit, tous droits réservés
Bouygues Construction a unifié une équipe de 45 experts logistique au service des chantiers. - © (C)2012 Yves Chanoit, tous droits réservés

Depuis septembre 2021, le GIE Bouygues Construction Purchasing (500 personnes) a constitué une entité juridique appelée Bouygues Construction Trading & Logistics, qui allie sourcing, qualification, sécurisation des achats transfrontaliers et regroupe des logisticiens jusqu’ici dispersés dans différentes entités et projets de l’entreprise. « Experts du sourcing et de la logistique transfrontalière, nous offrons aux chantiers un service de supply chain clé en main », résume Adrien Aizier, directeur financier de Bouygues Construction  Trading & Logistics, qui poursuit : « notre valeur ajoutée tient à notre capacité à sourcer, qualifier des fournisseurs et acheminer un produit, d’un point A - qui est souvent l’usine d’un fournisseur - à un point B - un chantier -, en maîtrisant les risques logistiques, douaniers, financiers et fiscaux spécifiques aux opérations transfrontalières. »

54 experts logistiques en France, en Turquie et en Chine

Bouygues Construction Trading & Logistics comprend 54 collaborateurs répartis sur trois bureaux, en France, en Turquie et à Shanghai. En complément de ces bureaux, l’équipe est présente sur une dizaine de sites sur la zone Asie-Pacifique, en Europe et en Afrique du Nord. « En 2021 nous avons géré le transport de bout en bout d’environ une centaine de millions d’euros de valeur de marchandises au départ des zones EMEA et Asie Pacifique et vers des destinations réparties sur l’ensemble de la planète », explique Adrien Aizier.

Adrien Aizier, Responsable Administratif et Financier de Bouygues Construction Trading & Logistics. - © D.R.
Adrien Aizier, Responsable Administratif et Financier de Bouygues Construction Trading & Logistics. - © D.R.

Notre proximité avec les usines de nos fournisseurs, d’une part et nos chantiers, d’autre part, nous permet de ne pas être bloqués par la maîtrise des risques logistiques

Bouygues Construction Trading & Logistics permet de maximiser le potentiel d’un sourcing international, en offrant par exemple la possibilité à un industriel français de mettre ses produits à disposition d’un chantier en Australie, où de servir un chantier à Hong Kong avec des produits fabriqués en Turquie. Cette symbiose entre achats et logistique a notamment permis d’atténuer les risques de ruptures d’approvisionnement. « Notre proximité avec les usines de nos fournisseurs, d’une part et nos chantiers, d’autre part, nous permet de ne pas être bloqués par la maîtrise des risques logistiques lorsque nous travaillons avec de nouveaux fournisseurs. Sur les premières opérations avec eux, nous préférons, en général, prendre la main sur la logistique », explique Adrien Aizier, qui précise : « les deux piliers de notre arbitrage sont le prix et la maîtrise du risque ».

Une capacité d’analyse multicritère en temps réel

Pour passer un nouveau cap dans l’accroissement du volume de flux logistique couvert par Bouygues Construction Trading & Logistics, le groupe de BTP a adopté en septembre 2021 la plateforme collaborative de pilotage de la supply chain Winddle. Sur un diagramme de Sankey, cet outil permet aux logisticiens et aux parties-prenantes de Bouygues Construction de suivre en temps réel le nombre d’unités de chargement d’un pays de départ vers une destination, en fonction de la valeur des marchandises, du type de moyens de transport, des équipes internes impliquées, les dépenses par fret forwarder.

Plugué sur le simulateur d’empreinte carbone d’Eco Transit, il permet également à Bouygues Construction Purchasing de mesurer très précisément son empreinte carbone. Ce qui n’est pas neutre étant donné l’objectif de réduction de 30 % de l’empreinte carbone que s’est fixé le groupe. Enfin, Winddle permet de centraliser et stocker les documents de transport et les documents douaniers.

Président de Bouygues Construction Trading & Logistics et Directeur des Achats Groupe de Bouygues Construction - © D.R.
Président de Bouygues Construction Trading & Logistics et Directeur des Achats Groupe de Bouygues Construction - © D.R.

Winddle nous apporte un gain de temps qui permet aux logisticiens de se focaliser sur leur expertise opérationnelle

« Winddle nous apporte un gain de temps qui permet aux logisticiens de se focaliser sur leur expertise opérationnelle plutôt que sur des tâches administratives avec peu de valeur ajoutée », constate le directeur de Bouygues Construction Purchasing, Eric Bouret, qui estime à environ 25 % l’économie de temps consacré sur des tâches administratives.

Unir la filière logistique autour d’un process unique

Pour le patron de l’organisation achats groupe, le déploiement de cet outil est aussi « un moyen d’accentuer l’expertise de la filière logistique. » « Il permet également de fédérer tout le monde autour d’un process unique, là où historiquement les logisticiens étaient isolés dans leur structure juridique ou leur filiale locale », explique Eric Bouret.

Ce sont aujourd’hui nos équipes logistiques qui renseignent l’outil, mais nous sommes en train de l’ouvrir à nos principaux fret forwarders

Pour maximiser l’impact de l’outil, Adrien Aizier commence à l’ouvrir aux fournisseurs eux-mêmes afin qu’ils l’alimentent en information. « Ce sont aujourd’hui nos équipes logistiques qui renseignent l’outil, mais nous sommes en train de l’ouvrir à nos principaux fret forwarders qui vont venir renseigner directement les ETD, les ETA, déposer les documents de transport et de douane. A l’autre bout de la chaîne, nous ouvrons Winddle à nos clients internes, les logisticiens sur chantier ont accès à Winddle et peuvent suivre en direct où en est leur opération et une fois que la marchandise est arrivée, ils viennent valider la date de réception », explique le directeur financier de Bouygues Construction Trading & Logistics.

L’objectif de cette phase d’ouverture est de dégager les équipes logistiques des phases de saisies pour leur permettre d’accorder plus de temps à l’analyse et au pilotage. « Il n’y a pas de limite, il y a autant d’analyses possibles que de données disponibles dans l’outil », s’enthousiasme Adrien Aizier.

Transférer cet article à un(e) ami(e)