Solutions et techno

Truckrs, une appli pour sourcer des conducteurs

Par Guillaume Trecan | Le | It

Pierre-Arnaud Destremau vient de fonder l’application Truckrs, une plateforme de mise en relation entre transporteurs et conducteurs qui se propose de fluidifier un marché de l’emploi particulièrement sous tension en favorisant le matching des offres d’emploi et des profils de conducteurs indépendants.

Les trois co-fondateurs entourés par leurs premiers collaborateurs. - © D.R.
Les trois co-fondateurs entourés par leurs premiers collaborateurs. - © D.R.

« Il manque aujourd’hui 50 000 à 60 000 conducteurs en France. Plus de 20 000 partent à la retraite chaque année, 37 000 personnes obtiennent un permis C, parmi lesquelles 18 000 seulement exercent en définitive ce métier », rappelle Pierre-Arnaud Destremau, qui vient de créer la plateforme de mise en relation Truckrs. Cette application référence pour l’heure un millier de profils de conducteurs et a été téléchargée par 350 d’entre eux, qui peuvent y trouver 250 à 300 nouvelles offres d’emploi prélevées sur le web chaque jour et localisées en fonction de la zone géographique qui intéresse le conducteur.

Cinq premiers collaborateurs recrutés

Lauréat de l’accélérateur Wilco, Truckrs vient de recruter cinq collaborateurs, trois au niveau technique basés à Paris et deux commerciaux à Nantes, là où est basé Pierre- Arnaud Destremau. « A termes, nous comptons ouvrir des filiales au niveau local pour animer nos contrats et présenter la solution en personne », anticipe Pierre-Arnaud Destremau, qui est entouré par deux co-fondateurs serial entrepreneurs, Marc Brûlé, et Julien Clouet, fondateur de la marketplace spécialisée dans les prestations intellectuelles informatiques, Little Big Connection.

Marc Brûlé est directeur technique et a développé tout le socle applicatif. Julien Clouet est directeur opérationnel et gère les sujets légaux, partenariats et finance. Pour sa part, Pierre-Arnaud Destremau se consacre à plein temps à Truckrs depuis l’été 2022 et prend en charge la dimension commerciale. Avant cela, toujours sur des postes de ventes, il a travaillé trois ans en SSII (Amaris), trois ans dans le secteur du logiciel (SoCloz, Ideta) et un an et demi dans le secteur du paiement pour le retail (Clearpay).

Pierre-Arnaud Destremau - © D.R.
Pierre-Arnaud Destremau - © D.R.

Des profils qualifiés et recommandés

Le principe de Truckrs reprend celui de la qualification des profils qui a cours sur les plateformes collaboratives CtoC telles que Blablacar par exemple. Pour qualifier ses conducteurs, Truckrs crée « un parcours de labellisation », constitué non seulement des documents légaux et de références mais aussi de notations et commentaires. « Si chacun s’attache à rehausser son image d’indépendant, cela va rehausser le niveau global des conducteurs », veut croire Pierre-Arnaud Destremau.

Les équipes de Truckrs recherchent les profils de conducteurs, notamment sur les réseaux sociaux, et parmi les intérimaires. Elles s’assurent à la fois des références des conducteurs et de la validité de leurs documents légaux. Les commerciaux de la société approchent quant à eux les transporteurs pour les convaincre de déployer la solution. Des contrats-cadres permettent d’encadrer la mission d’un premier conducteur. « Ensuite chaque personne qui travaillera avec ce transporteur sur une mission signe un bon de commande avec le transporteur sur une durée déterminée », explique Pierre-Arnaud Destremau, dont la société se finance sur un fees de 15 %.

Frustrations de la part des conducteurs au niveau de leur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, salaire, voire reconnaissance

Fluidifier et normer une relation client fournisseur 

Pendant trois mois, pour préparer son business case, Pierre-Arnaud Destremau a interrogé une trentaine de transporteurs et une centaine de conducteurs parmi lesquels plus de la moitié souhaite travailler en indépendant. « Nous avons constaté, d’une part, des frustrations de la part des conducteurs au niveau de leur équilibre entre vie professionnelle et vie personnelle, salaire, voire reconn aissance et, d’autre part, une frustration côté transporteur de pas avoir toujours les bons candidats », explique Pierre-Arnaud Destremau. Outre le fait de fluidifier leur mise en relation, Truckrs, propose de faire signer aux transporteurs une charte de bonnes pratiques pour régir des relations, non plus d’employeur à employé mais de client à fournisseur.

Si beaucoup de conducteurs aspirent à exercer leur métier en indépendant, pour l’heure, ne sont connus des autorités compétentes que les tractionnaires, des conducteurs propriétaires de leur camion et détenteurs d’une capacité. Or la capacité est un diplôme très difficile à obtenir et dédiée aux futurs patrons d’entreprise de transport. Il est délivré par l’Etat une fois par an, le premier mercredi d’octobre. Suivant les régions, les Dreal (Directions régionales de l’environnement, de l’aménagement et du logement) sont encore partagées sur la possibilité pour des conducteurs de se lancer sous statuts d’auto-entrepreneur.

« Notre objectif est de démocratiser ce statut de prestataire de conduite », revendique le fondateur de Truckrs, qui rappelle que, « aux Etats-Unis, 70 % des conducteurs sont indépendants ».

Transférer cet article à un(e) ami(e)