Solutions et techno

Les fournisseurs chinois cèdent du terrain

Par Guillaume Trecan | le | Consultant

Le spécialiste du contrôle qualité Quima édite un baromètre sur les demandes d’inspection des fournisseurs au premier trimestre 2022 qui met en valeur le recul du sourcing en Chine, au profit de l’Asie du Sud et des pays du pourtour Méditerranéen.

Les fournisseurs chinois cèdent du terrain
Les fournisseurs chinois cèdent du terrain

On s’en doutait, mais avec des chiffres pour éclairer le phénomène, le recul de la place de la Chine dans les supply chain des entreprises occidentales devient tout de suite plus criant. Ces chiffres, c’est le Qima qui les révèle, en pointant notamment le fait que la croissance des demandes d’inspection par des services achats auprès de fournisseurs Chinois au premier trimestre 2022 en glissement annuel a été quasiment nulle (+0,4 %). Ces demandes provenant de directions achats d’entreprises américaines ont même reculé de 5,2 %. Selon Qima, c’est au profit de l’Asie du Sud et d’une plus grande diversification des portefeuilles que s’est produit ce recul. Il correspond également avec un point bas touché par l’industrie chinoise en mars, sous l’effet notamment des mesures anti-covid.

Part de la Chine dans les portefeuilles fournisseurs

La part des fournisseurs chinois dans les portefeuilles de sourcing a nettement chuté au premier trimestre 2022. - © D.R.
La part des fournisseurs chinois dans les portefeuilles de sourcing a nettement chuté au premier trimestre 2022. - © D.R.

Le Vietnam fait également figure de grand perdant, délaissé par les politiques de sourcing. Les demandes d’audit de donneurs d’ordres internationaux y ont ainsi chuté de 13 % et même de 17,5 % si l’on considère les seuls acheteurs américains. En cause une pénurie de main d’œuvre qui place certains sites industriels à 60 %, voire 50 % de leurs capacités habituelles.

L’Asie du Sud, en revanche à le vent en poupe. Les principaux gagnants de cette tendance sont ainsi le Vietnam, le Cambodge ou encore l’Inde, dont la part dans les sourcing a doublé, entre le premier trimestre 2020 et le premier trimestre 2022.

Principaux marchés d’approvisionnement de l’UE dans la zone Méditerranéenne

La Turquie confirme sa place de zone de sourcing numéro un des donneurs d’ordres français. - © D.R.
La Turquie confirme sa place de zone de sourcing numéro un des donneurs d’ordres français. - © D.R.

Les acheteurs européens se tournent également plus volontiers vers les usines des pays Méditerranéens. Les demandes d’inspections et d’audits au Moyen-Orient et en Afrique du Nord s’affichent ainsi en hausse de 9,5 % en glissement annuel. La Turquie en particulier a vu les demandes d’inspection affluer, en hausse de 35 %.

Elle représente ainsi (39 %) des sourcings méditerranéens des donneurs d’ordres européens, devant le Maroc (28 %), la Tunisie (17 %), l’Egypte (8 %) et la Jordanie (8 %)

Transférer cet article à un(e) ami(e)