Solutions et techno

Faute de pousser les murs, Raja dope ses capacités de stockage

Par Guillaume Trecan | Le | Equipement

Laurence Papeil, directrice de la supply chain de Raja France, explique les enjeux d’un investissement dans un système de stockage automatisé sur son site de Paris Nord2. Une étape clef dans un schéma directeur logistique qui prévoit la concentration de sa logistique sur deux sites nationaux, la suivante étant la construction d’un site de 40 000 m2 à Cavaillon.

Le site de Raja à Paris Nord2 peut désormais traiter 14 700 palettes contre 8 000 auparavant. - © David LY
Le site de Raja à Paris Nord2 peut désormais traiter 14 700 palettes contre 8 000 auparavant. - © David LY

Comment gagner de la place sans réserve foncière et lorsque le taux d’occupation de l’entrepôt a atteint les 90 % ? La directrice supply chain de Raja France, Laurence Papeil vient de résoudre cette équation délicate en équipant son entrepôt de Paris Nord2 d’un système de stockage automatisé de palette développé par Stow Robotics et Ceratec. Le premier est un partenaire historique de Raja, qui l’a déjà accompagné dans son équipement en rayonnages. Le second a développé le WCS, son logiciel de contrôle.

Constitué de trois ascenseurs et onze navettes distribuant des rayonnages répartis sur six étages et 30 allées de 12 mètres de haut, ce système permet à Raja d’augmenter sa capacité de stockage de 85 %, sans avoir à pousser les murs. Raja peut ainsi stocker 14 700 palettes au lieu de 8 000 auparavant sur un espace de 6 000 m2.

Un entrepôt pour le Nord de la France, un pour le Sud

En 2022, raja France a enregistré 285 millions d’euros de chiffre d’affaires. Le distributeur propose 12 000 références, traite environ 2 500 commandes par jour avec une quinzaine de partenaires transporteurs et une flotte de 22 véhicules opérant sur la région parisienne pilotée par l’équipe transport. Elle a sous sa responsabilité 240 personnes, dont 120 hors intérim sur le seul site de Paris Nord2 de 42 000 m2. L’investissement qui vient d’y être réalisé s’inscrit dans un schéma directeur logistique qui prévoit la concentration des principales gammes de Raja sur deux sites, celui de Paris Nord2 pour le nord et un second pour le sud de la France.

A terme le centre de Paris Nord2 doit couvrir la moitié nord de la France et consolider la totalité des références d’emballages

« Notre schéma directeur cible prévoit de faire opérer certaines familles par nos filiales et de nous concentrer sur les gammes qui constituent les piliers du catalogue, essentiellement nos gammes d’emballage. A terme le centre de Paris Nord2 doit couvrir la moitié nord de la France et consolider la totalité des références d’emballages. Ce système de stockage par accumulation nous permet de rapatrier 100 % de nos emballages pour le nord », explique Laurence Papeil. « A terme, notre futur entrepôt de Cavaillon sera en miroir de celui de Paris Nord2, pour servir la moitié sud de la France », complète-t-elle.

Un nouvel entrepôt à Cavaillon en 2025

Si Sorgues est, pour l’heure, la base logistique de Raja dans le sud de la France, cet entrepôt de 18 000 m2, doit être remplacé par un futur entrepôt de 40 000 m2 attendu pour 2025 à Cavaillon. En complément de ce dispositif, Raja s’appuie également sur des filiales du groupe pour stocker et préparer certaines gammes de son catalogue : JPG pour les fournitures de bureau et Cenpack pour les gammes manutention et stockage alimentaire.

Le ROI sur cinq ans établi par Raja pour le nouveau système de stockage automatisé de Paris Nord2, qui est son premier grand projet d’automatisation, repose sur l’augmentation capacitaire et la réduction du temps de traitement du stockage et de l’expédition. Il s’inscrit donc parfaitement dans les impératifs stratégiques de la direction supply chain de Raja : accompagner la croissance de l’entreprise, ce qui inclut un enjeu capacitaire, un enjeu de compétitivité et de satisfaction client, avec des incidences en matière de traçabilité et de digitalisation.

Nous allons nourrir le WCS d’une classification ABC de nos produits pour gagner en efficacité 

Sur ce point, la solution est encore en calage et devrait donner sa pleine mesure grâce à la connexion entre son système de pilotage et le WMS Reflex (Hardis groupe) utilisé par Raja. « Nous sommes en train de développer de nouvelles interfaces en provenance de notre WMS pour aider le WCS à davantage optimiser la sélection des emplacements des différentes références. Nous allons nourrir le WCS d’une classification ABC de nos produits pour gagner en efficacité », explique Laurence Papeil, qui souhaite obtenir une vision consolidée de l’ensemble des palettes au moment où elles arrivent sur site.

Un accompagnement du changement pour les équipes

Au-delà de l’efficacité qu’il apporte à la supply chain, cet équipement permet aussi de réduire la pénibilité du travail en entrepôt, mais il n’en a pas moins impliqué un projet sensible en matière de conduite du changement. « C’est un projet stratégique et structurant pour nos équipes. Nous les avons accompagnées dans ce changement qui a nécessité une redéfinition de notre organisation et une évolution de nos process », explique Laurence Papeil.

Les équipes ont acquis en quelques mois un très bon niveau d’expertise, qu’il soit mécanique, technique ou technologique 

Une personne en charge de la maintenance a été recrutée, qui s’appuie sur un autre collaborateur déjà présent dans l’équipe, formé en conséquence. En tout, six à sept personnes sont capables de traiter des problèmes techniques ou mécaniques susceptibles d’intervenir sur la machine. « Cela a été l’opportunité de développer de nouvelles compétences. Les équipes ont acquis en quelques mois un très bon niveau d’expertise, qu’il soit mécanique, technique ou technologique », confirme Laurence Papeil. Raja doit en effet être autonome sur les maintenances de niveau 1 et partiellement sur celle de niveau 2.

Raja sur la voie de la décarbonation

Pour conduire sa décarbonation, Raja s’appuie sur l’équipement de sa flotte parisienne au biogaz. Ce levier doit lui permettre d’atteindre 50 % de son objectif de réduction de 28 % de ses émissions de gaz à effet de serre inscrit dans la charte Fret21 signée pour la période 2022-2025. S’ajoutent à cela l’augmentation du taux de chargement et la réduction des kilomètres parcourus. Un plan de sobriété s’applique également aux entrepôts de Raja, en particulier celui de Cavaillon qui sera équipé en panneaux photovoltaïques.

Transférer cet article à un(e) ami(e)