Stratégie supply

King Jouet investit 12 M d’€ dans l’agrandissement de son entrepôt

Par Guillaume Trecan | le | Retail

La plateforme logistique du groupe familial King Jouet situé entre Grenoble et Lyon doit passer de 24 000 m2 à 42 000 m2 d’ici à l’automne. Un investissement qui doit permettre au groupe de rationnaliser ses flux dans un contexte de forte croissance.

King Jouet investit 12 M d’€ dans l’agrandissement de son entrepôt
King Jouet investit 12 M d’€ dans l’agrandissement de son entrepôt

A l’occasion du salon interne de l’enseigne présentant les nouveautés produits de Noël au réseau, le directeur général de King Jouet, Philippe Gueydon vient de révéler sa décision de lancer les travaux d’extension pour quasi doubler la surface de sa plate-forme de Rives-sur-Fure, celle-ci passant de 24 000 m2 à 42 000 m2. Un investissement chiffré à 12 millions d’euros. En 2021, le groupe a réalisé un chiffre d’affaires de 400 millions d’euros, en croissance de 38 % et de 17 % à périmètre constant, ce qui exclut le rachat de Maxi Toys.

« Avoir sa propre logistique dans un contexte de rareté des marchandises est un véritable atout », souligne Philippe Gueydon. En agrandissement cette plateforme implantée par le groupe en 2008 entre Grenoble et Lyon le groupe familial en profite pour réduire son empreinte carbone, en améliorant son isolation grâce à une charpente mixte béton bois et en implantant 18 000 m2 de panneaux photovoltaïques en toiture.

Jusqu’à 24 000 commandes par jour

« L’extension de cet entrepôt a pour objectif de de pouvoir assurer un stockage et d’augmenter la capacité de préparation avec une gestion des pics de 24 000 commandes par jour pour 8 000 aujourd’hui », explique Philippe Gueydon. Avec le deuxième entrepôt acquis par le groupe à Houdeng-Goegnies avec Maxi Toys, le directeur général estime également que ce nouvel investissement permettra de rationnaliser les transports par camion.

Philippe Gueydon. - © D.R.
Philippe Gueydon. - © D.R.

Nous avons un travail à mener pour être plus efficaces dans le traitement des commandes en ligne

                                                                Le nouveau site, dont les travaux seront terminés à la mi-octobre 2022, permettra aussi d’améliorer l’activité digitale avec la création d’une cellule 100 % dédiée à l’e-commerce. « Nous avons un travail à mener pour être plus efficaces dans le traitement des commandes en ligne, estime-t-il. Le digital représente à fin mai 2022 14 % de notre chiffre d’affaires. Mais cette activité est très irrégulière et nous avons des pics sur la fin d’année. Nous migrons d’ailleurs sur le cloud pour sécuriser la technique et pouvoir absorber 35 000 commandes par jour. »

Les enseignes Maxi Toys deviennent King Jouet

L’enseigne a également décidé de mettre ses magasins Maxi Toys sous enseigne King Jouet. « Nous rationalisons nos enseignes pour en conserver une seule par pays, afin d’avoir un poids qui compte vis-à-vis des clients et des fournisseurs, précise le directeur général. On se disperse avec deux réseaux. Nous allons fonctionner sur un modèle commercial unique avec les mêmes produits, la même stratégie commerciale et les mêmes prix », explique le directeur général qui affirme que tous ces changements seront effectifs d’ici septembre.

King Jouet ouvre un autre chantier de poids : la seconde main. Le retailer s’essaie à cette activité en ouvrant des magasins sous enseigne King’Okaz. « Le jouet d’occasion est une attente de nos clients et ce marché existe déjà via des sites généralistes, analyse Philippe Gueydon, mais comme spécialiste du jouet, nous voulons apporter autre chose, notamment en garantissant les articles. Acheter en ligne c’est bien, mais on ne voit pas le produit. » Pour capter les produits de seconde main, les clients ramènent directement au magasin leurs jeux ou jouets. Pour rester cohérent par rapport au neuf, une grille de tarification a été créée.

Un responsable occasion par magasin

Enfin, chaque magasin a un responsable occasion qui se charge de vérifier les jeux et jouets et édite des bons d’achat utilisables immédiatement pour un nouvel article neuf ou d’occasion. Les premiers résultats sont bons. « Ce point de vente a une performance de chiffre d’affaires supérieure au réseau, annonce Philippe Gueydon. Le panier moyen baisse car les articles d’occasion sont moins chers, mais le trafic augmente de manière forte. On va voir comment cela évolue dans le temps. »

Pour aller plus loin dans son test, King Jouet va profiter du changement de panneau de six Maxi Toys pour qu’ils passent King’Okaz.  

Transférer cet article à un(e) ami(e)